Uncategorized

Projet d’architecture de Lory-Ann Lehmann, en partenariat avec Ribolab

Lory-Ann Lehmann, une talentueuse étudiante en architecture, a choisi Ribolab pour  réaliser une maquette de son projet d’exploitation vinicole du futur, dans le cadre de sa thèse de fin d’étude. 

Nous lui laissons la parole pour présenter son projet, qui fera l’objet d’une conférence mi-septembre à Ribolab. 

« Riquewihrienne étudiante en architecture, j’ai effectué les deux premières années de ma Licence à Nancy et l’ai terminée à Ferrare en Italie dans le cadre d’un Erasmus, avec un projet de restauration de monument ancien.

À la suite de mon M1 à l’école de Paris La Villette focalisé à nouveau sur de la restauration puis de la scénographie, j’ai eu l’opportunité de renouveler l’expérience d’échange international à Graz en Autriche.

Convaincue par la formation proposée sur l’architecture bioclimatique, je décide de poursuivre mes études sur place, de faire un transfert de Master et d’ainsi travailler sur ma thèse au sein de l’institut Buildings and Energy de l’Université Technologique de Graz. Supervisée par Prof. Brian Cody, auteur du livre Form Follows Energy, j’ai associé pour mon dernier projet d’étude l’histoire et les traditions de ma région ainsi que l’héritage familial au challenge créatif et constructif que représente la nécessité urgente et globale d’une architecture durable.

Emblématiques en Alsace, les exploitations vinicoles font partie d’un des secteurs énergivores, avec une consommation moyenne allant de 5kWh par hectolitres jusqu’à 16kWh par hectolitres pour celles qui produisent moins de 25000 hectolitres par an. Cependant ces chiffres et consommations peuvent être réduits grâce à différentes solutions: un concept architectural basé sur la performance énergétique avec l’étude du climat en référence, des matériaux soigneusement choisis afin de baisser le coût énergétique du bâtiment de sa construction jusqu’à sa fin de vie et une optimisation des ressources et des besoins fonctionnels de l’entreprise en mettant en avant efficacité et confort des occupants. 

La thèse réalisée s’appuie sur des études et analyses scientifiques existantes ainsi que sur des recherches personnelles, des visites de caves et un cahier de charge directement constitué de recommandations de vignerons et viticulteurs. Il est cependant nécessaire de préciser que la thèse est uniquement un projet d’étude qui ne sera pas réalisé et pour lequel je me suis affranchie des contraintes liées aux bâtiments de France.

Riche de mon parcours varié, je souhaite continuer sur ma lancée et poursuivre sur le sujet énergétique. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *